Photo0269

 

  

 

C'est si simple, il suffit de ne pas y penser!

 

S'entendre respirer et que rien ne paraisse,                     

 

Le cœur tranquille, les yeux clos de paresse

 

Et closent les portes,

 

 

 

Celles-là même où se gardent

 

les choses d'où sortent des pensées vagabondes et

 

surgisse cette atmosphère furibonde qui trouble le sommeil

 

 

 

Racontes-moi une histoire que je m'endorme sur ton épaule

 

Racontes-moi ton histoire pour ne plus dormir dans cette guerre qui me tenaille

 

les entrailles et l'envie de trouver paix dans le sommeil fatal

 

 

 

Juste trouver paix dans le bercement des méandres

 

vers l'harmonie céphalée qui souffle la vie